Se faire connaître

Vendre ses créations : Une Cause perdue !

Vous êtes passionnée de DIY et loisirs créatifs ? Vous stockez des dizaines de jolies créations dans vos placards ? Vous vous dites « Et si je les vendais ? » … Grave erreur ! Cet article n’est pas fait pour vous décourager mais plutôt pour prévenir. Faites-moi plaisir, évitez-vous des désillusions …

Un coup d’œil sur le net : Le commerce de solutions miracles pour vendre vos créations de bijoux

Lorsque l’on se dit que vendre ses créations pourrait être une bonne idée et qu’on a du bon sens, on tape naturellement dans Google « Comment vendre ses créations ? »

« Nous sommes là pour vous aider ! »

Depuis quelques mois je vois fleurir sur la toile, des services pour accompagner les créatrices amatrices et les aider à vendre leurs créations. Il s’agit bien souvent de conseils ou « dossiers conseils » sous forme d’abonnement ou achat comptant. Si des professionnelles de la vente de bijoux fantaisie artisanaux existent et peuvent aider concrètement les créatrices amateurs à générer des ventes, alors pourquoi pas ! Tout travail mérite salaire. Si quelqu’un aide à gagner de l’argent, c’est tout à fait normal de le rémunérer en conséquence.

Au menu : Incompétence et charlatanisme

Recevoir le conseil de personnes qui n’ont aucun vécu professionnel dans le commerce quel qu’il soit, c’est fort. Mais s’afficher comme étant experte de la vente de créations de bijoux niveau amateur et affirmer pouvoir atteindre des objectifs ambitieux, c’est carrément du mensonge. Les auteurs ont bien compris qu’utiliser des mots forts pour motiver leur audience, à grand renforts de « !!!!! » pouvait permettre de faire le buzz. C’est bien plus efficace que parler de concepts marketing réels. On pourrait presque les en féliciter. Malheureusement, ce sont des centaines de personnes (Des milliers ? Je n’espère pas) à qui on vend du rêve (au prix fort : Près de 50 € le dossier conseil ou un tableau Excel médiocre pour calculer une marge), et qui se retrouvent déçues. Parce qu’évidemment, ça ne suffit pas pour se démarquer et réaliser des revenus conséquents.

« J’ai LA solution pour toi ! »

Non, malheureusement tu n’as PAS la solution. Pourquoi ? Parce que tu n’as pas le vécu nécessaire pour pouvoir en témoigner ! Lorsque je me rends sur le salon du e-commerce, j’ai face à moi des conférenciers qui interviennent habituellement dans de grandes écoles. Lorsque l’on s’intéresse de plus près à leur parcours, on s’aperçoit qu’eux-mêmes ont reçu une formation supérieure parmi les meilleures, et ont prouvé grâce à leur réussite qu’ils étaient compétents. Lorsque je consulte l’offre que propose les autoproclamées expertes de la vente de créations fantaisie, il est impossible de mettre la main sur leurs références. Normal me direz-vous, elles n’en ont pas.

Recyclage d’informations et vulgarisation à destination d’un public non averti

Quand on s’intéresse de plus près aux écrits des personnes concernées, on se rend compte qu’il s’agit de problématiques marketing de base disponibles un peu partout. Souvent traitées rapidement, elles sont incomplètes et inadaptées au domaine des loisirs créatifs. On observe un manque de réflexion et de cohérence grossier, à se demander si l’auteur n’a pas copié-collé le bouquin de « marketing pour les nuls » qu’elle a sous les yeux pour l’aider dans son dur labeur de rédaction. Là encore, c’est exploiter l’ignorance des gens que de leur vendre des conseils qui ne les amèneront à rien. En tout cas, qui n’aideront pas à vendre ses créations.

Vous galérez ? Nous savons comment vous motiver ! (En créant l’illusion)

« Vous êtes courageuse ! » « Vous êtes la meilleure ! » « As-tu pensé à ci et à ça ? » « Le succès n’est qu’à quelques pas ! » Oui, la méthode est assez brutale, mais le discours décalé qu’on vous offre, détonne. Vous êtes remontée à bloc parce que quelqu’un vous ouvre les portes vers les idées qui vont faire de votre affaire un petit business bien rentable. La promesse induite est toujours la même : Le succès. Votre dynamisme grandissant et votre investissement en termes de temps est tout de même mesurable. Vous pensez qu’il peut suffire, mais quelqu’un est toujours présent pour vous rappeler à l’ordre. Un discours direct, à base de « Tu » et de « ! » additionnés à quelques photos de personnes heureuses de vivre, voici la bonne recette pour enfumer un maximum de monde.

Pourquoi ces conseils ressemblent à une fausse bonne opportunité ?

Parce que si quelqu’un détenait la solution miracle, il la vendrait beaucoup plus cher ! Du conseil en ligne via la vente d’un abonnement, d’un accès à un « dossier » ou une vidéo c’est assez cher payé pour la valeur que cela a vraiment. Pour transposer la promesse qui est faite (LA solution) à ce que devrait être le contenu d’une formation efficace, il faudrait que quelqu’un de compétent et une équipe marketing dédiée s’intéressent à vos produits, à votre concept, vos valeurs, les spécificités de votre projet, etc. De cette façon, vous pourriez disposer d’une véritable stratégie personnalisée, pour tenter de vous démarquer de vos concurrentes, et développer votre business. Ce serait bien évidemment bien plus d’investissement personnel et financier qu’un simple abonnement de 15 euros à la vidéo du mois, mais avec sans doute plus de chance d’avoir des retombées.

Créer son entreprise : Un investissement total & des sacrifices douloureux

Envisager la vente de bijoux faits main pour générer des revenus complémentaires

Oui, compter sur des revenus complémentaires en se disant qu’en investissant peu on ramassera un peu, ça n’existe pas. On a tous l’exemple d’un mari, d’un cousin ou d’un ami qui travaille le week-end en faisant quelques remplacements de disques et plaquettes, courroies de distribution ou effectue des vidanges, pour son propre compte. C’est bien, ça lui rapporte un peu d’argent. Mais ce qu’il faut savoir c’est que le reste du temps, il est mécanicien ! Vous, vous n’êtes pas créatrice de bijoux professionnelle. Vous êtes au niveau amateur +++, vous faisiez cela pour le plaisir, pour passer le temps. C’est la grosse différence entre vous et notre ami mécano : Il a un réseau, il bénéficie d’une visibilité dont vous ne disposez pas, il est en contact régulier avec des personnes qui ont des besoins qu’il peut satisfaire. Pas vous.

Vendre facilement sur les marketplaces de créatrices

Vous n’avez pas le réseau ni la visibilité dont Roger le mécano (Appelons le Roger, je pense à un oncle à moi) dispose. Ce n’est pas grave ! Il existe des plateformes de vente très connues sur lesquelles on peut pousser les produits que nous avons à vendre. Ça tombe bien, vous en avez plein. Grâce à votre bon sens, vous vous acharnez à faire des photos qui tiennent la route pour montrer au mieux vos créations. Vous rédigez une petite description qui va bien et en voiture Simone ! … Pourtant rien. Ah si ! Au bout de deux mois vous avez vendu une magnifique paire de boucles d’oreilles au prix de 8,90 € frais de port compris (Vous avez pensé au prix psychologique grâce aux précieux conseils achetés sur le net hihihi). Un peu léger, même pour une activité complémentaire non ?

Votre communauté Facebook est énorme

Bien évidemment et même si toutes les autres créatrices font pareil, vous vous constituez une communauté Facebook assez importante, vous avez demandé tout le monde en ami pour assurer votre visibilité et pousser quelques messages commerciaux auprès d’eux. Vous avez trouvé un nom que vous pensez sympa (Toujours grâce aux conseils de Gisèle les bons conseils) et vous avez lié votre profil de boutique à votre compte pour être identifiée comme vendeuse de bijoux ! … Et pourtant, toujours rien. Ça vous a pris beaucoup de temps quand même. Pas grave, vous êtes à la maison pour un bon bout de temps vu que vous venez d’avoir votre deuxième enfant.

Créer un blog pour démontrer votre savoir-faire

Nouvelle bonne idée : Chercher à se crédibiliser en exposant sa technique, quelques tutos et votre état d’esprit sur un blog ! Vous dégagez du temps pour la rédaction d’articles sur des sujets qui vous intéressent. C’est votre passion après tout. Et vous savez écrire ! (Contrairement à d’autres qui utilisent l’écriture sms pour vendre leurs conseils). Vous vous lancez dans la rédaction d’articles pointus et vous réalisez des vidéos en investissant dans une petite caméra histoire que l’image ne soit pas trop pourrie. Après plusieurs mois, vous êtes présente sur les moteurs de recherche et sur Youtube. Quelques vues et visites, c’est pas mal. Mais toujours pas de ventes…

Comment gérer l’après : Petite dépression à venir

Vous vous rendez compte que pour vendre vos créations, un tout petit peu, il faut fournir beaucoup d’efforts ! A ce stade, vous avez deux choix : Celui d’entretenir ce que vous avez construit parce que vous y avez passé du temps et que mine de rien, vous avez dépensé un peu d’argent. Ça tient le temps que ça peut tenir, mais vous êtes tout de même démotivée : Malgré les supers conseils et la solution miracle que vous avez achetés, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Vous reprenez le boulot, vous avez d’autres obligations, les enfants, … Vous êtes à moitié dégoûtée et ce qui était un loisir et du plaisir, s’est transformé en petite galère…

Et pour les plus motivées

Les plus motivées se sont rendues compte qu’il fallait se battre et surtout, qu’il fallait s’investir à 200%. Avoir du talent, c’est évidemment la base. Mais quand on souhaite connaître le succès, la base est aussi d’investir les moyens nécessaires : Des moyens en termes de temps et d’état d’esprit. Quand on destine 20 ou 30% de son temps à la création de bijoux et à leur vente, on passe forcément à coté de plein de choses … L’état d’esprit à adopter est donc de se consacrer totalement à son activité si on souhaite réussir, c’est la première étape ! J’ai lu ici et là qu’il fallait penser aux risques de l’entrepreneuriat : Au suicide, à la dépression, au divorce… Si vous pensez à cela, éviter d’entreprendre. Il faut justement aimer prendre des risques et des coups quand on entreprend 🙂

Les chefs d’entreprise galèrent, c’est une réalité

Si vous décidez de créer votre entreprise pour vendre vos créations, c’est que vous avez compris que vous alliez galérer et qu’il n’existait pas de solution miracle. Mais ce n’est pas tout. Votre expérience en tant que créatrice amateur vous a montré que bricoler ne servait pas à grand-chose. Vous savez qu’il faut réfléchir aux produits qu’il faut vendre : Non plus ceux que vous aimez uniquement, mais peut être ceux qui sont commercialisables. Vous comprenez également qu’être noyée parmi une foule de créatrices sur une marketplace ne vous permettait pas de construire votre image de marque : Là encore, vous savez qu’il faut investir dans une solution e-commerce, et développer une identité propre, faire appel à des créatifs, travailler votre visibilité sur les moteurs de recherche, vous constituer un fichier de prospects et de clients pour ensuite l’animer … Et cela ne concerne que la partie Web ! Si vous décidez d’ouvrir un point de vente, les problématiques sont au moins les mêmes. Les actions à mener sont nombreuses pour parvenir à vos fins. L’écart est grand entre le rêve et la réalité.

Avant de se lancer dans la vente de créations DIY

Prendre conscience du travail à accomplir et des résultats que l’on peut espérer

Vous l’avez bien compris, il n’y a pas de solutions miracles. Comme au Casino, oui ça brille, oui on peut gagner gros, mais la solution pour que la machine crache le pognon, personne ne la connait. Je dirais même que le seul gagnant au final, c’est le Casino.

Vous devez imaginer qu’il est nécessaire d’investir beaucoup de votre personne, de temps et d’argent pour pouvoir espérer faire quelque chose qui tient la route.  Fabriquer des bijoux c’est un métier, les vendre en est un autre. Suivre les quelques conseils qu’on peut vous donner sur le net gracieusement ou contre rémunération, ne vont pas suffire dans l’immédiat. Cela vous aidera à vous planter, mais certainement pas à avancer de façon claire, dans la bonne direction.

Si vous souhaitez vous engager un minimum, sachez qu’il faudra tout de même faire des efforts pour aboutir à quelques ventes et vous faire connaître, c’est indéniable. Si vous attendez des résultats forts, sachez que la qualité de votre produit et de vos créations ne pourra pas suffire à elle seule. Les valoriser représente avant tout la clé de votre réussite.

Cultivez la proximité, trouvez votre force

Vous souhaitez rester dans la mesure parce que vous n’avez pas les moyens de quitter vos obligations ? Trouvez un concept intéressant pour votre cible qui vous permettra de vous différencier de toutes les autres créatrices qui essayent elles aussi de vendre leurs créations. Cultivez cette la proximité, soyez de bon conseil, prouvez que vous avez les compétences techniques qui permettent de réaliser de beaux objets. En quelques mots, il faut avant tout être dans le partage et rester humble. C’est cette marque de fabrique qui vous permettra de tisser des liens avec d’autres passionnées et créer un réseau d’acheteuses potentielles. Naturellement et sans user de techniques marketing douteuses, vous pourriez créer le besoin : Vous êtes sympa, vous connaissez beaucoup de monde et vos créations sont de qualités, valorisées par des mises en scène et des photos travaillées ? Il y a de grandes chances pour qu’on vous demande « combien ça coûte ? »

Restez dynamique et impliquée pour avoir des chances de vendre vos créations

Evidemment, votre réussite passe avant tout par votre dynamisme qui doit être omniprésent. Votre réactivité à répondre aux demandes, à créer du contenu pour votre blog, alimenter vos réseaux sociaux, produire de jolies photos, échanger avec les membres de votre communauté … Il faut fournir quelques efforts pour exister, c’est normal. Avoir de bonnes idées et du bon sens, c’est naturel. Si toutefois vous ne vous sentez pas capable de produire quelque chose de nouveau chaque jour, il y de grandes chances pour que vous restiez à quai. Motivez-vous ! (Comme dirait l’autre).

Vous avez décidé de faire les choses sérieusement ?

Excellente nouvelle ! Alors trouvez les bons partenaires pour vous démarquer et construire un projet digne de ce nom. Mais si vous en êtes à ce stade, c’est que vous l’avez déjà compris. Faire appel à des professionnels est une nécessité : Si vous décidez de vendre sur le net, il faut trouver la solution technique e-commerce la plus adaptée à votre projet. Vous devrez faire appel à des marketeurs pour vous accompagner dans votre démarche : Référenceurs, communicants, créatifs, ils représentent l’alternative la plus sérieuse et contribueront réellement à votre réussite. Côté production, vous êtes à même de créer des produits qui plairont et en quantité suffisante pour assurer les ventes. Vous ne négligerez pas les tendances à venir et surtout, garderez votre style, celui qui fait votre réussite ! Il faut prévoir un budget pour pouvoir vivre les mois et les années à venir. Et un autre pour mettre en place votre projet. Oui, ça fait beaucoup, mais c’est nécessaire. En dessous de ça, inutile de vous faire des illusions sur votre avenir.

Bonne chance à vous

Oui, je m’érige contre les donneurs de leçons, un peu. Je tiens surtout à faire part de l’expérience de milliers de créatrices qui comme vous se sont posées la question de ce qu’elles souhaitaient entreprendre. Si ces quelques écrits peuvent informer et aider en âme et conscience à prendre une décision alors tant mieux. Et s’il permet de vous éviter les pièges qui vous sont tendus par des personnes mal intentionnées, j’en suis ravie !

Et pourquoi pas faire de la formation ?

Vous êtes douée pour réaliser de belles créations de bijoux ou DIY ? Vendre ses créations, c’est bien. Mais si vous avez des talents de pédagogue, pourquoi ne pas les mettre à disposition ? Internet reste virtuel, très froid, où le partage est limité. Si vous habitez une zone dans laquelle il y a un réel potentiel, l’idée intéressante serait peut-être d’organiser des stages ou réunions au cours desquels vous pourriez transmettre votre savoir-faire et votre expérience. En cherchant un peu sur Google, on peut trouver des stages ou des formations. Mais pas en nombre conséquent, même dans les grandes villes. On ne distingue pas vraiment les références, ni l’intérêt des stages, les personnes qui les dispensent ne sont pas toujours mises en avant… En regardant de façon superficielle, il n’y a rien qui fasse vraiment envie. C’est peut-être une idée à creuser !

 

Vous êtes d’accord ? Pas d’accord ? Vous souhaitez faire part de votre réussite ou des vos échecs ? Commentez !

1 Comment

  1. Formidable article, vous avez relaté en détail mon parcours, c’est très impressionnant, et je me sens beaucoup moins seule maintenant ! Merci pour cette lucidité et pour le partage de ces constats, qui sont tristement la réalité pour la plupart d’entre nous… Se lancer dans l’aventure ne s’improvise pas et malheureusement les vrais bons conseils sont assez rares, comme vous nous le faites remarquer…
    Merci et bonne continuation à vous
    Anita

Leave a Reply

Required fields are marked*

*