Non classé, Se faire connaître

Comment trouver nom de marque pour vendre ses créations DIY ?

Lorsque l’on est créatrice et qu’on veut vendre sur Internet, on commence d’abord par chercher et trouver un nom pour sa boutique en ligne ou son site vitrine. Trouver un nom commercial pour créer sa marque, ce n’est pas une chose aisée, surtout lorsque l’on n’a jamais été confronté à cet exercice. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre démarche !

Les enjeux du nom de marque

Le choix de votre nom commercial est crucial : C’est pour du long terme ! Imaginez-vous changer de nom régulièrement, vous ne pourrez absolument rien construire. Vos clients seraient complètement perdus, ils perdraient confiance en vous. Pour cette raison, il ne faut pas négliger le choix du nom de marque et anticiper les évolutions que votre petite affaire pourrait connaître ! Il faut être un minimum visionnaire et se poser les bonnes questions : Est-ce qu’il n’a pas été déposé à l’INPI par une société, ce qui m’exposerait à des risques juridiques plus tard ? Est-ce que mon nom est adapté à mes supports de communication futurs ? Vais-je toujours m’adresser aux mêmes clientes ? Vais-je suivre les tendances ou réaliser des créations intemporelles ? etc. Les questions à vous poser sont nombreuses…

A quoi sert le nom de marque ?

  • A vous démarquer de vos concurrents
  • A vous présenter (Visuellement si vous vendez principalement sur le net)
  • A vous positionner sur Google et les moteurs de recherche
  • A exprimer ce que vous êtes et vous définir !

Pour ces raisons vous devez :

  • Choisir un nom simple et compréhensible
  • Le conceptualiser
  • Prendre en compte toutes les problématiques qui se présenteront à vous (Le droit de l’exploiter, les supports sur lesquels vous voulez le voir apparaître, le nom de domaine lié, etc)
  • Réfléchir à l’impact qu’il pourra avoir sur votre image court, moyen ou long terme

Quelles sont vos valeurs ?

Quoi de mieux que de trouver un nom qui vous correspond ? Vous vendez des créations que vous avez-vous-même façonnées grâce à vos idées, votre inspiration, et votre créativité. Vous devez donc transmettre ce qui vous anime et vos valeurs personnelles, en rapport avec votre activité. De cette façon, votre audience comprendra que vous êtes sincère dans votre démarche. Sans vous en rendre compte, chercher un nom est une démarche marketing. Mais néanmoins, vos clients doivent sentir que vous êtes authentique et que vous êtes avant tout là pour partager une passion, celle du DIY, de la couture, de la création artisanale ou encore des loisirs créatifs. Aussi, si vous choisissez un nom trop générique, « déjà vu », qui manque de caractère, vous risquez de montrer une image négative de votre marque et de vous-même : une image qui manque d’originalité, peu recherchée, peu sophistiquée, peu dynamique, etc.

Méthode :

Vous devez rassembler toutes les informations qui permettent de vous définir.

  • Quelle est l’origine de votre passion pour le DIY
  • Comment êtes-vous parvenue à acquérir les compétences et le savoir-faire que vous avez aujourd’hui ?
  • Qui vous a initiez ?
  • Quelles sont vos sources d’inspirations ?
  • Qui vous aide ou vous soutient ?

Toute cela doit vous permettre de retranscrire votre histoire. C’est une forme de réflexion qui vous pousse à vous souvenir des moments qui vous amenée à décider d’officialiser votre activité et de la rendre professionnelle ou semi-professionnelle. Au delà de vous aider à trouver un nom, cette démarche va aussi vous permettre de développer votre discours et à l’affiner lorsque vous serez amenée à vous adresser à vos clients ou prospects.

A qui souhaitez-vous vous adresser ?

« Qui sont vos futurs clients ? » Vous y avez pensé ? Pour communiquer avec votre audience, vos potentiels prospects et futurs clients, vous devez réfléchir à la façon dont vous allez vous adresser à eux. C’est valable pour votre stratégie de communication globale, mais c’est également très utile pour effectuer le choix de votre nom commercial ! Si vous usez de termes un peu trop agressifs pour vous démarquer ou inappropriés par rapport à l’activité concernée, votre cible va se détourner de vous et de ce que vous faites sans même avoir pris le temps de voir ce que vous êtes capable de produire et vendez. L’image que vous reflétez est extrêmement importante, vous l’aurez compris.

Méthode :

Il faut que vous vous plongiez à nouveau dans un monde que vous connaissez, mais avec l’œil de la commerçante et non pas uniquement avec celui de la passionnée. Apprendre à mieux connaître votre audience et savoir ce qu’elle apprécie. Pour cela :

  • Mettez en rapport les créations que vous réalisez avec l’attente de vos clients
  • Réfléchissez aux potentielles évolutions (Il se peut par exemple qu’un bijou plaise aujourd’hui mais que demain, il soit devenu ringard. Si votre nom de marque est en rapport, il deviendra de fait ringard)
  • Déterminez la largeur de votre audience : Visez-vous un petit groupe d’acheteurs ou au contraire, tout le monde.
  • Quel est l’âge des personnes visées ?
  • Quelles sont les particularités de votre cible ?
  • Quels sont les comportements qu’adoptent votre cible ?
  • Etc

Cette réflexion globale doit vous amenez à déterminer les limites de vos actions mais aussi à définir un nom de marque cohérent, en rapport avec ce que recherche votre cible.

Quelle image souhaitez-vous qu’on ait de vous ?

Votre nom est l’élément principal de votre image. Et c’est lui qui va déterminer votre positionnement.

  • Voulez-vous apparaître comme une marque « cheap » et pas cher ?
  • Voulez-vous vous positionner sur un nom qui valorise votre produit ?
  • Voulez-vous induire un état d’esprit, démontrer votre proximité avec une communauté ?
  • Souhaitez-vous exprimer un avantage concurrentiel ?

Autant de questions auxquelles il faut répondre pour ne pas se tromper et ne pas impacter votre image de façon négative par rapport à votre vision des choses !

Votre marque existe-t-elle déjà ?

Vous avez trouvé des noms qui pourraient convenir, c’est bien. Mais il reste encore à savoir s’ils n’existent pas déjà. Pour cela, le moyen le plus simple est de vous rendre sur le site de l’INPI. De cette façon, vous pourrez très facilement voir si votre marque a déjà été déposée. Si c’est le cas, je vous conseille de choisir une autre option. Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y des risques liés à l’exploitation du nom. L’entreprise qui a déposé la marque a la possibilité de faire valoir ses droits et d’exiger que vous arrêtiez de l’utiliser. Si votre activité existe depuis 1 an et qu’on vous demande expressément d’arrêter d’utiliser le nom choisi, vous allez devoir recommencer à zéro ! Imaginez ce que vous devrez expliquer à vos clients. Sans compter que tous les efforts fournis et les l’argent investi n’auront servi à rien !

Le choix du nom et les moteurs de recherche

Choisir un nom commercial, c’est aussi se poser la question de ses supports de communication. Et si vous souhaitez vendre sur le net, il vous faudra nécessairement choisir un nom de domaine. Si le nom de marque est libre de droit, je vous recommande de le tester sur Google pour connaître les résultats de recherche, et voir ce qui ressort. Attention aux mots trop génériques qui peuvent être confondus avec d’autres informations. Si par exemple vous décidez de choisir le nom « Bijoux » avec une extension de domaine libre, vous risquez de vous confronter à une concurrence sévère et d’avoir d’énormes difficultés à ressortir sur votre nom de marque lorsque quelqu’un le tapera sur un moteur de recherche ! Si au contraire vous inventez un mot unique, que personne n’a jamais utilisé, votre site ressortira très facilement dans les résultats des moteurs de recherche.

Les autres éléments constitutifs de la marque

Le slogan ou base line

Profitez-en pour étendre l’expression de votre concept et le matérialiser. Il permet de préciser votre nom de marque. C’est une sorte de signature qui offre la possibilité de diffuser un message permanent à votre cible. Si par exemple vous avez décidé d’exprimer par le biais de votre nom, la nature des produits que vous développez et réalisez, le slogan ou base line permettra d’appuyer votre positionnement et de rassurer celui qui le lira. Il offre la possibilité de préciser votre positionnement, le rendre limpide et clair dans l’esprit de la personne à qui vous vous adressez.

Le logo

Attention, pour créer un logo, mieux vaut s’adresser à un expert du graphisme ! Le logo est aussi l’expression visuel de votre business et de votre concept. C’est un élément à ne pas négliger mais il est préférable de ne pas en avoir plutôt que de s’égarer totalement et qu’il agisse comme un frein. Autrement, le logo est une force ! Il permet de vous identifier en un clin d’œil et participe grandement au développement de votre notoriété. De plus, il vous servira pour tous vos supports de communication tels que cartes de visite, brochures, catalogues, site web, Facebook, etc.

Votre concept, la base de toutes réflexions et recherche de nom de marque

 

En conclusion, ces conseils se limitent aux fondamentaux de votre réflexion lorsque vous décidez de vous lancer dans la recherche de nom de marque. Je ne vous donnerai (pour le moment) pas de méthode ou techniques les meilleures, pour vous aider à trouver votre nom commercial. Il existe énormément d’outils sur le net pour cela. Les dictionnaires de toutes langues, des outils permettant de regrouper des mots de nature connexe, mais aussi des milliers de pistes. L’essentiel, c’est votre imagination, votre culture et votre spontanéité. Vous pouvez utiliser toutes sorte d’outils pour vous aider mais une chose est sure, il n’y a pas de recette type. Attention à rapprocher votre concept de base aux idées que vous aurez trouvées, c’est le plus important ! Votre réflexion de base est essentielle pour tout projet de recherche de nom de marque.

Leave a Reply

Required fields are marked*

*